Interview avec un auteur drômois, Nathan Fereyre

par | Jan 9, 2020 | Coups de coeur | 0 commentaires

A l’occasion de la parution de son second ouvrage « Prendre de la hauteur », nous vous proposons de découvrir son auteur, Nathan Fereyre.

Nathan, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis marié à Delphine depuis 9 ans et nous habitons à Valence dans la Drôme. J’exerce le métier de marchand de biens en immobilier et je suis également pasteur de l’église que nous avons démarrée il y a 6 ans près de Valence.

 

Vous avez écrit deux ouvrages « Le temps d’une pause » et « Prendre de la hauteur ». Qu’est-ce qui vous a motivé à écrire, et en particulier des livres de méditation ?

Je crois très profondément à l’importance de notre relation avec Dieu, car c’est au travers d’elle que tout découle. La vie de chacun de nous est pavée selon les saisons de souffrance, d’épreuves, de défis et de rêves qui rendent parfois le chemin douloureux, incompréhensible et même frustrant. Sans fondement solide et une connaissance forte de celui qui nous a appelés, le doute et la monotonie peuvent nous gagner très rapidement, mais le Seigneur ne veut pas que nous nous découragions. Au travers des courts enseignements du livre « Le temps d’une pause », j’ai voulu encourager chaque chrétien à tenir bon en parlant de tous les sujets qui sont les nôtres au quotidien et rechercher ce qu’il y a dans le cœur de Dieu pour notre vie.

 Dans votre premier ouvrage « Le temps d’une pause », vous proposez aux lecteurs une méditation basée sur un verset. Comment la Bible peut-elle nous rejoindre dans notre quotidien et nous aider dans tous les défis de notre monde moderne ?

Le Psaumes 32.8 nous dit : « Je t’instruirai et te montrerai la voie que tu dois suivre; Je te conseillerai, j’aurai le regard sur toi ». Notre Dieu prend plaisir à nous conseiller et nous voir aller dans la bonne direction au travers de ses conseils et sa présence dans notre vie. J’aime penser qu’à chaque fois que nous ouvrons la bible, c’est la bouche de Dieu qui s’ouvre pour nous parler, nous conseiller, nous réconforter, nous encourager et nous donner la paix. Même si le monde, les mentalités et la notion de bien et de mal changent sans arrêt, sa Parole demeure éternellement et elle est notre guide pour tous les défis de notre quotidien. Elle renferme les témoignages de ceux qui nous ont précédés dans la foi, les instructions de notre Dieu pour appréhender les situations et les temps auxquels nous faisons face aujourd’hui. Elle est plus actuelle que jamais !

 

Vous encouragez les croyants à lire chaque jour les Écritures. Quels conseils donneriez-vous pour que cette lecture profite efficacement à notre croissance sans tomber dans une habitude stérile ?

Un grand danger qui guette bon nombre de chrétiens est de tomber la monotonie et la satisfaction du « minimum avec Dieu ». C’est d’ailleurs ce que l’on voit dans la société d’aujourd’hui, il faut que notre attention soit captivée en permanence, qu’on obtienne tout rapidement et si quelque chose ou quelqu’un ne nous satisfait pas, on zappe ou on clic ailleurs pour s’en débarrasser. Cette manière de penser s’infiltre tellement insidieusement. Je crois qu’il nous faut réaliser qu’on ne peut pas lire la Bible comme on lit le journal, elle est la Parole de Dieu, c’est-à-dire que tous les mots que nous lisons ont été prononcés de sa bouche et sont porteurs de vie (Matthieu 4.4), ce n’est pas rien. 

Lui donner une place quotidienne dans notre vie, c’est garantir que nous aurons des journées bien différentes. Elle nous aide à nous écarter du péché, elle nous encourage, nous édifie, nous corrige et à la vue des fruits qu’elle produit, nous saisirons toute son importance.

Et pour terminer, nous ne devons pas oublier que la lecture de la Bible (tout comme aussi la prière, la louange, le jeûne, …) nécessite aussi une part de discipline. Job 7.1 nous dit : « Le sort de l’homme sur la terre est celui d’un soldat, Et ses jours sont ceux d’un mercenaire ». Sans discipline, un soldat ne peut pas s’entrainer, ni se préparer pour la bataille. Il doit faire des choses qu’il n’a pas forcément envie de faire, car il sait que c’est nécessaire. Il en est de même pour bien des aspects de la vie chrétienne, dont la lecture de la Parole.

 Dans votre second livre « Prendre de la hauteur », vous invitez vos lecteurs à prendre conscience de l’héritage que Dieu a placé en chacun de ses enfants et à en prendre possession. Comment cette prise de conscience est intervenue dans votre vie et qu’est-ce que cela a transformé dans votre cheminement avec le Seigneur ?

C’est un cheminement qui a été progressif, et qui a commencé avec le verset d’Éphésiens 2.10 : « Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions ».

Les bonnes œuvres qu’il a préparées pour nous sont notre héritage, et rien de ce qu’il veut pour notre vie n’est inutile ou sans importance. Ce qu’il a fondé et déclaré sur nous avant la fondation du monde, avant que nous ayons en nous le souffle de vie est appelé à être vécu et à croître. Quand j’ai réalisé cela, ma vision du service, de la vie de disciple et du dépôt reçu au travers des enseignements et des personnes qui ont impacté ma vie, a été bouleversée. Cette vérité est valable pour chacun et vaut la peine d’être vécue pleinement, car aucun de nous n’a été dépourvu de plans et de projets incroyables formés par Dieu lui-même pour notre vie.

 

Pour terminer, souhaiteriez-vous partager une pensée, une anecdote, un verset ?

J’aimerais terminer avec cette citation : « Si vous continuez à faire ce que vous avez toujours fait, vous obtiendrez ce que vous avez toujours obtenu ». Ces deux livres ont pour but d’amener une remise en question sur notre vie et de proposer des outils pour obtenir un résultat différent, non seulement dans notre relation avec Dieu, mais également dans notre service pour lui.

 Merci beaucoup Nathan d’avoir répondu si amicalement à nos questions.

Voici la présentation en images de « Prendre de la hauteur »…

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

34 − 25 =

Archives

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 3 727 autres abonnés