Comment choisir une Bible ?

Les différentes traductions de la Bible (les plus courantes)

1. Traductions plus accessibles :

mots employés plus simples

  • Français courant (mots du langage courant )
  • Français fondamental (langage limité à environ 3500 mots de la langue française)
  • Semeur (mots accessibles avec parfois des mots ou expressions un peu plus compliqués)

2. Traductions plus techniques : les mots sont plus recherchés et plus précis.

  • Chouraqui : Traduite par un juif : André CHOURAQUI.
    Version littérale, employant des mots « bruts ».
  • Darby : Version protestante très littérale traduite par John Nelson DARBY.
  • Jérusalem : Version catholique, emploie des termes techniques ou d’un certain niveau. Traduite par les théologiens de l’Ecole Biblique et Archéologique de Jérusalem.
  • Segond : version protestante la plus connue et la plus vendue (traduction par Louis SEGOND)
    Révisions successives :
    1910 Segond (révision de la version 1888)
    1975 Nouvelle édition de Genève (NEG)
    1978 Traduction dite à la Colombe
    2002 Nouvelle Bible Segond
    (NBS)
    2007 Segond 21 (21° siècle)
  • T.o.b. = traduction œcuménique de la Bible. Version œcuménique traduite par des théologiens catholiques et protestants ensembles.

Ce sont toutes des bonnes traductions. Il en existe d’autres mais elles sont moins connues.

Comment choisir une Bible ?

On peut choisir une Bible en fonction :

  • de la traduction
  • de l’utilisation : Bibles pour étudier, Bibles pour lire seulement.
  • du confort (présentation extérieure) : Bibles à gros caractères, de poche, avec ou sans fermeture éclair, avec ou sans onglets, avec tranches de différentes couleurs, avec couvertures de couleurs, de matières différentes : tissu (toile ou jean), métal, cuir, similicuir, cartonnées, reliées ou brochées.

Quelle traduction pour quel public ?

Pour les publics n’ayant jamais lu la Bible, il est conseillé les versions français courant, français fondamental ou colombe.

Pour les personnes n’ayant pas spécialement étudié la théologie : Segond 1910, Colombe, NEG, Semeur, Darby.

Pour les personnes

ayant un bagage théologique : Segond NBS, TOB, Chouraqui.

Comment choisir une Bible pour enfants ?

Pour les tout-petits, il est préférable de choisir une Bible en carton renforcé avec un minimum d’histoires bibliques.
Pour les plus grands à partir de 3-4 ans environ, choisir à partir des illustrations et de la simplicité des histoires.
Pour ceux qui lisent ou commencent à appréhender la lecture, choisir des Bibles avec des histoires plutôt pas trop longues, mais variées.
Pour les plus grands (8-12 ans environ), il existe des Bibles avec le texte intégral en français fondamental.

Quelles sont les différences entre une bible protestante et une bible catholique ?

Il existe effectivement une différence de contenu entre ces bibles. Cette différence ne concerne pas réellement la traduction mais le nombre de livres que contient l’Ancien Testament. Cela vient du judaïsme de l’antiquité : des Juifs du 3° siècle avant Jésus-Christ voyageaient dans tout le bassin méditerranéen. Ils parlaient grec (la langue la plus commune : l’anglais de l’époque). Certains s’étaient établis à Alexandrie, en Egypte, et traduisirent les Saintes Écritures en grec : c’est ainsi qu’est née la Septante (car la traduction auraient été effectuée par 70 « sages »). Ont été inclus avec cette traduction de l’Ancien Testament des textes controversés, dits deutérocanoniques (ce qui signifie « deuxième norme »). Certains de ces textes figurent actuellement dans les bibles catholiques et sont regardés comme faisant parties intégrantes de l’Ancien Testament. Les chrétiens protestants, suivant l’usage juif, ne les considèrent pas comme sacrés : ces écrits furent groupés à la fin de l’Ancien Testament (depuis Luther), uniquement par intérêt historique.

Actuellement, les deutérocanoniques ne figurent plus ni dans les bibles Juives ni dans les bibles protestantes, excepté dans le cas de la TOB (la Traduction Œcuménique de la Bible, réalisée en commun avec les catholiques et les orthodoxes), où ces écrits sont regroupés à la fin de l’Ancien Testament.

Les orthodoxes considèrent également les deutérocanoniques comment faisant partie intégrante de l’Ancien Testament, auxquels ils ajoutent encore d’autres livres qui figuraient également avec la traduction des Septante (ces livres sont également regroupés à la fin de l’Ancien Testament dans la TOB).

Le Nouveau Testament est identique dans toutes les bibles chrétiennes.

Il est important de noter que les textes deutérocanoniques sont secondaires par rapport à l’ensemble de la Révélation car ils n’impliquent pas de différences fondamentales dans le message biblique. Les auteurs du Nouveau Testament ne font d’ailleurs référence à aucun de ces livres.

En conclusion, plus que la traduction des textes, ce qui fait la différence entre une bible catholique et une bible protestante est le nombre de livres qui constituent l’Ancien Testament : les protestants comptent 39 livres tandis que les catholiques comptent 46 livres.